PATRICK COUTIN

Coutin est un aventurier. Peut-être le dernier beatnik. Il a tout vu, tout vécu : mai 68, la philo à la Sorbonne, les Beaux-arts, les Etats-Unis, San Francisco, les hippies, la critique rock quand elle avait encore quelque chose à dire…
Et puis un beau jour, il s’est mis à la musique, à l’orée des années 1980, et il a obtenu un hit immense dès son coup d’essai, avec une chanson qui venait déjà d’une autre planète, celle du rock garage, sauvage et sexuel des décennies précédentes. « J’aime regarder les filles » est un tube intemporel, qui remplit encore en 2019 les pistes de danse de garçons et de filles dont les parents étaient à peine nés quand le disque est sorti… C’est la chanson qui définit le mieux ce qu’aurait été le rock français s’il avait existé.
Aujourd’hui, en 2019, il publie un fantastique triple album en série limitée, Triptyque du Paradis, une sorte de somme de tout ce qu’il aime et de tout ce qu’on aime chez lui : des reprises de rock sixties et des nouvelles chansons remplies de guitares et de ce feeling bluesy qu’il est un des rares en France à pouvoir transmettre sans avoir l’air ridicule. Normal : Coutin n’est pas d’ici. C’est un citoyen du monde. Mais pas de ce monde, d’un autre monde, un monde meilleur, à venir. Ou pas.

SHAPE

Nouvelle formation 100% rock’n’roll et axonnaise, Shape signe un rock franc et ravageur, aux sonorités joliment référencées comme on les aime. Amatrices et amateurs, voici une découverte à ne pas manquer !