Nashville Pussy

« Le meilleur groupe de rock’n’roll américain encore en activité ! »

C’est ainsi que Lemmy Kilmister, éminent leader de Mötörhead, décrivait les Nashville Pussy, originaires d’Atlanta, en Georgie (USA).
Et il faut dire qu’il en savait quelque chose : au cours de ces deux dernières décennies Nashville pussy n’a pas cessé de prêcher son sordide gospel en interprétant du Mötörhead dans chaque lieu rock du monde entier en passant de l’Asie à l’Europe et de l’Europe à l’Asie. Nourri d’un sublime mélange de Jack Daniels et de w*** accompagné par les riffs de guitares Gibson et des féroces amplis Marshall, NASHVILLE PUSSY est le fruit déjanté de Blaine Cartwright et la petite prodige de la guitare Ruyter Suys.
Leur premier album « Let Them Eat Pussy » a été enregistré et mixé en 5 jours pour seulement 3 000$ et récupéré par Mercury Record pour un contrat à hauteur de 1 million dollar lors de la nomination aux Grammy Awards du titre « Fried Chicken and Coffee » dans la catégorie Best Metal Performance.
Un gros nom de la musique metal à (re)découvrir ce soir-là à La Biscuiterie !

Dirty Dogz

Après des années à autopsier et décortiquer chaque organe du bon vieux Hard Rock Australien, Dirty Dogz en a extrait son ADN.
Une base rythmique (Basse / Batterie) solide et qui ne faibli jamais, une voix puissante et éraillée, des riffs et gimmicks bluesy d’une efficacité redoutable.
Bilan de l’opération, des titres fédérateurs, un son chaud et vintage et surtout une énergie scénique tout en puissance !
C’est en live que Dirty Dogz prend toute sa dimension… A découvrir d’urgence !